Prêt privé – Hypothèque privée

Avis de 60 jours : comment y faire face ?

Avis de 60 jours : comment y faire face ?

Share Button

La vie est imprévisible. Nul n’est jamais à l’abri d’une situation qui vient perturber un bon équilibre financier. En effet, on peut à tout moment basculer de salarié à chômeur. Pire, on peut être victime d’une maladie. Dans ces cas-là, on aura une grande difficulté à rembourser ses dettes, notamment s’il s’agit d’un prêt hypothécaire. Face à ces événements, on peut finir par recevoir un avis de 60 jours. Si vous êtes confronté à cela, comment s’en sortir ?

Bon à connaître sur l’avis de 60 jours

 

Il est important de savoir que l’avis de 60 jours signifie que vous avez omis un de vos engagements financiers. Ce genre de préavis est envoyé si le particulier n’a pas effectué un paiement important dans le cadre de l’hypothèque. En d’autres termes, il vous parvient suite à un défaut de paiement. Mais il peut également s’agir des assurances ou des taxes municipales vis-à-vis du contrat d’hypothèque. En général, un avis de 60 jours a pour but de vous faire savoir que le créancier veut faire valoir sa garantie. Il  expose également quelles options vous avez pour régler le problème pour éviter que l’affaire soit menée devant le tribunal.

Les meilleures attitudes à adopter

Dès réception de l’avis de 60 jours, on doit garder en tête qu’on a ce délai pour trouver une alternative. Et actuellement, il existe de nombreuses solutions pour y remédier. Il faut donc bien prendre le temps de réfléchir laquelle est adaptée à votre situation. Mais avant cela, si vous avez remarqué que la raison pour laquelle on vous a envoyé cet avis n’est pas fondée, vous pouvez parler à l’amiable avec le prêteur. Beaucoup ont résolu le souci de cette manière.Certaines personnes se tournent aussi vers un syndicat de faillite. En effet, d’une certaine manière, ce dernier peut vous aider. Il a pour mission de régler ce genre de situation.

Le recours à un prêt privé

Pour éviter de perdre son domaine, il est plus que nécessaire de remettre au créancier la somme requise le plus tôt possible. Mais si l’on ne possède pas des fonds, il est suggéré d’hypothéquer son habitation. Se tourner vers un prêteur privé est la meilleure alternative. Un courtier privé comme monsieur Erick Brunet se chargera d’accélérer le processus de demande. Exerçant à Montréal, Laval, Rive Nord, Rive Sud, West Island, Longueuil, il traitera votre cas très rapidement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.